le festival rock des inaperçus français

scritto mercoledì 7 febbraio 2007 alle 12:25

inapercus

Hier soir, 6 février, au Glaz’art (7, avenue de la Villette) est commencé le festival rock « Dans la série des inaperçus », dédié à la nouvelle scène musicale française et organisé par plusieurs partenaires et par l’association Gohead, qui a inventé l’initiative en 1997. Comme dans les passées éditions la durée de cette « découverte live » de nouveaux talents est de quatre jours. A partir de 2002 est l’association Glaz’art qui s’est engagée comme promoteur du projet avec Pascal Renoult.
Débats, rencontres, vidéos et beaucoup de musique : l’événement parisien a le mérite d’avoir hébergé talent à l’époque inconnus comme Mickey 3d, Dyonisos, Eiffel, Tahiti 80, Prohom, Rhésus, Déportivo…
Pour la première soirée à entrée gratuite on a vu avec plaisir l’énergie de Mell se développer en scène, entourée par un group bien costaud de supporter.
Et c’est vraiment du bonheur écouter la verve de cette nouvelle femme (mieux baby ?) rock lorraine qui alterne le goût et le style de la chanson française avec les cordes ethniques et rétros des actuelles réalités musicales françaises (sanseverino, alexis, paris combo…) et enfin avec un esprit blues-rock vivement américain.
C’est un bon et mérité début de succès pour Mell, déjà arrivée à son deuxième album « Voiture à Pédale », sorti en 2005, après le premier, « Mon pied en pleine face ».
Une forte dose d’ironie, du bon argot (dont ils sont pleins ses textes bruts), quelques gestes punk et la saveur anarchisante d’une gueule en plastique et Mell tien de reine la petite scène acoustique. Jeux de mots et réflexions de « chianteuse » sont la clé de sa musique et son style. Aux trompettes monsieur Romano : une superbe mixte des solos vulcaniques et de joie de jouer, qui a littéralement incendié le parterre. Guitare et trompette. Et le style reste vachement du rock.
Malheureusement l’organisation du festival n’est pas des meilleures : on s’est vu obligé à quitter le Glaz’art, car il paraît que les bières en verre qu’on peut acheter chez le comptoir à l’intérieur (et pour un chiffre respectable) ce n’est pas le cas de les emmener dehors pour se prendre une petite pause de l’ambiance fumeuse. Et car la « security » manque de sens de l’humeur.
Nous, on est parti pour ça, donc on ne peut pas rendre compte du reste du concert.
A partir de ce soir 7 février l’entrée sera payante.
Pour tous renseignements écouter oui rock (http://www.ouirock.com /) ou
http://www.les-inapercus.com /
http://www.glazart.com /

rispondi e commenta qui, oppure fai un trackback (!?) dal tuo sito.

lascia un commento

Altri articoli in Paris Mushrooms

swing, sambuca & raggamuffin

Il y a deux semaines on les a vus au Théâtre de Verre et on les a bien aimés. Ils ont la force propulsive du melting pot. Déjà de la liste des instruments on s’aperçoit que le genre est justement ça : le mélange et l’esprit pour des...

détester le peuple pour en rire

Il y a la cruauté. Et il y a la méchanceté. La cruauté artaudienne nous étonne e frappe pour ouvrir la route d’une nouvelle perception de la réalité, qui peut se réaliser seulement dans l’extraordinaire de la scène théâtrale....

17 hippies et Yoanna à la Maroquinerie

C’était qui la fille qui tenait le parterre avec la seule force de son physique du rôle? La fille en robe rouge, théâtrale, clownesque, libre, impertinente qui a ouvert le concert à la Maroquinerie lundi 19 mars ? C’était Yoanna, une toute jolie suisse...

cecile carriere: furie éthique e monde intérieur

  Il y a une furie éthique dans les encres noires de Cecil Carriere. Cette jeune artiste confie son monde onirique à ses dessins, ou plutôt l’envers : ses figures sont des organismes biologiques confus, in fusion éternelle entre eux. Avec son travail on s’approche...

Pétition pour le “theatre de verre” et la culture alternative à but non lucratif.

photo : Vincent Pfrunner / 1d-photo.org La pétition pour la sauvegarde du «Théâtre de Verre» est en ligne. Italiens ou français, vous pouvez contribuer avec votre signature à la survie d’un espace de résistance humaine. La petizione per salvare...

requiem pour le bal des pianos

Malheureusement c'est vrai. Il suffit de lire les quelques lignes sur le site Internet officiel pour apprendre que les gens qui étaient à la Guillotine vendredi 28 mars ont eu la chance de participer au dernier « Bal des pianos». Qu'est-ce que c'était que...

hard boiled

Je vaudrais être comme Boris Vian Dans j'irais cracher sur vos tombes Blanc Voix de noir Noir Peaux de blanc Ou comme Belmondo e sa clope Et Clint encore Per un pugno di dollari j'aurais son coeur Mais ce qui reste de moi Dans cette été australe C'est pas du bonheur...

Soutien au Théâtre de Verre, espace d’utopie

Entre les espaces parisiens qui témoignent une volonté d’«être lieu», avant de «faire lieu», il y a le Théâtre de Verre, dont nous avons déjà parlé à l'occasion de l’exposition de Cécile Carrière,...